Grande mosquée Tlemcen

Grande mosquée Tlemcen

La Grande Mosquée de Tlemcen a été construite en 1136 par Ali Ben Youssef, calife de la dynastie berbère des Almoravides, et son minaret en 1236 par le sultan Zianide Yaghomracen Ibn Ziane. Elle est construite en pierre, brique et plâtre. Le décor architectural comporte marbre, plâtre sculpté et ajouré, céramique et bois. Elle est, aux côtés de la Grande Mosquée d’Alger et laGrande Mosquée de Nedroma, le seul monument de la dynastie Almoravides subsistant de nos jours en Algérie.

C’est un édifice de 60 à 50 mètres, précédé d’une cour carré de 20 mètres de côté, encadrée à l’Est et à l’Ouest, selon une pratique caractéristique de l’art almoravide, de nefs prolongeant celles de la salle de prières. Cette salle comprend 13 nefs de six travées, bordées comme à Alger et à Fès de piliers maçonnés qui supportent des arcs en plein cintre outrepassé, brisés ou lobés. Une coupole à nervure s’élève au centre; une autre, située en avant du mihrab, présente des pans ajourés qui en font une « une admirable dentelle aérienne tendue au-dessus du tambour ». La disposition de l’encorbellement de la lanterne, avec ses multiples volumes étagés les uns au-dessus des autres, permet d’y reconnaître « le premier exemplaire occidental daté de coupole à stalactites ». Dans la décoration triomphe le motif floral, sous sa forme définitive de la palme simple ou double, finement nervée, qui se mêle abondamment à l’acanthe. Le mihrab se distingue par une élégante ornementation qui présente de grandes ressemblances avec celle du mihrab de Cordoue.

 

Plan d’accès: